Missions et stratégies

Wednesday, 06 September 2017 10:36

Mission et stratégie du Programme

Objectifs: 

L’objectif général du PNLT est de diminuer progressivement la morbidité et la mortalité liées à la maladie par une prise en charge correcte des cas.

Les objectifs spécifiques du programme sont :

  •         Guérir au moins 85 % des malades TPM + diagnostiqués par un traitement standardisé ;
  •         Dépister au moins 84 % des malades TB (tous les cas attendus et plus spécifiquement les cas TPM+)
  •        Tester au moins 90% des malades TB  pour le VIH ; administrer le traitement préventif par le co trimoxazole à 95 % des patients co infectés
  •         Mettre sous traitement au moins 95% des cas TB-MR diagnostiqués
  •         Assurer la culture et l’antibiogramme chez tous les cas de TB mis en retraitement pour un dépistage précoce des éventuelles résistances aux antituberculeux
  •         Protéger les enfants de moins de 5 ans contact d’un cas de tuberculose pulmonaire par un traitement préventif à l’isoniazide.
  •         Protéger les personnes vivant avec le VIH par un traitement préventif à l’isoniazide. (CNLS)
  •         Protéger au moins 80 % des enfants nés chaque année par la vaccination BCG, objectif fixé dans le cadre du Programme Elargi de Vaccination (PEV) ;

Stratégie: 

Les stratégies de mise en œuvre du PNLT sont :

  •          Le dépistage et diagnostic des cas de TB
  •          Le traitement correct des malades ;
  •         La prévention de la maladie ;
  •          La formation des personnels de santé ;
  •          Plaidoyer, communication et mobilisation sociale
  •          La surveillance épidémiologique.
  •          Dépistage et prise en charge systématique du VIH chez le patient tuberculeux et de la tuberculose chez le patient VIH (activités conjointes TB/VIH)
  •          La détection précoce et la prise en charge de la TB-MR

Le dépistage de la TB

L’objectif prioritaire du dépistage est d’identifier les tuberculeux pulmonaires qui sont les seuls capables de transmettre l’infection. Le PNLT utilise le dépistage passif des malades symptomatiques par l’examen microscopique des crachats (bacilloscopie). La confirmation bacilloscopique se fait dans les Centres de Diagnostic et de Traitement (CDT) de la Tuberculose  le plus proche.

Un effort particulier est fait pour détecter activement la TB dans les groupes à risque, tels que les PVVIH, les contacts des cas de TB et les prisonniers.

Par ailleurs, le programme doit dépister le VIH chez tous les cas de TB. De plus le PNLT assure l’antibiogramme chez tous les cas de retraitement pour le diagnostic précoce de la TB-MR. 

Le traitement

Les nouveaux cas de tuberculose sont traités par un régime thérapeutique standardisé d’une durée de 6 (six) mois. Les rechutes, les reprises du traitement et les échecs bénéficient d’un régime de retraitement standardisé d’une durée de 8 (huit) mois. Les malades TB-MR sont traités dans des services spécialisés avec un schéma de 2ème ligne de courte durée (9 à 12 mois).

Le suivi

Les médicaments sont disponibles et dispensés gratuitement dans les CDT.  Le traitement est administré sousTDO ou en appliquant un suivi régulier permettant d’identifier rapidement les irréguliers. Des contrôles sont réalisés périodiquement afin de suivre l’évolution du patient.

La prévention

Les mesures de prévention préconisées par le PNLT sont :

  •        Le dépistage et la guérison des cas TPM+. C’est la meilleure méthode de prévention contre la maladie ;
  •       La vaccination par le BCG des enfants dès la naissance dans le cadre du PEV. Les enfants nés de mères infectées par le VIH doivent également bénéficier de la vaccination BCG tant qu’ils ne sont pas connus pour être séropositifs.
  •       Le traitement préventif par l’isoniazide (chimio prophylaxie) des sujets contacts n’est recommandée par le PNLT que pour certains groupes cibles à savoir : les nourrissons, les enfants de moins de 5 ans et les personnes vivant avec le VIH chez qui la maladie active de la TB a été exclue;
  •       La prévention de l’infection nosocomiale (Voir mesures de contrôle de l’infection chapitre 9).

La formation

Le PNLT assure la formation des personnels aux différents niveaux du système de santé. Cette formation est basée sur la gestion du programme (supervision, monitoring, etc.) et la prise en charge des cas (dépistage, traitement, etc.).

Le plaidoyer, la communication et la mobilisation sociale

Les stratégies ACMS développées par le programme ont pour but de :

  •  Amener les populations à adopter les comportements favorables à la réduction de la mortalité liée à la TB
  • Informer les populations de la curabilité de l’affection ;
  • Organiser des campagnes d’information pour un dépistage précoce ;
  • Promouvoir l’adhésion au traitement TB jusqu’à la guérison ;
  • Suggérer aux sujets contacts qui présentent des signes évocateurs de TB une consultation médicale ;
  • Suggérer aux malades bacillifères de faire consulter leurs enfants contacts de moins de 5 ans en vue de prévenir la maladie chez eux par la chimioprophylaxie ;
  • Intégrer les malades guéris au sein de la communauté.

La surveillance épidémiologique

Un système de surveillance épidémiologique intégré au système national d’information sanitaire est en cours de mise en place. Ce système est complété par les rapports spécifiques  propres au PNLT à savoir :

  • La déclaration trimestrielle des cas dépistés selon la forme de la tuberculose ;
  •  L’analyse trimestrielle du devenir des malades 9 à 11 mois après le début de leur traitement ;
  • Le rapport trimestriel de laboratoire ;
  • Le rapport annuel des activités.

 

 

Search