Nos partenaires

Le Programme National Lutte contre la Tuberculose bénéficie de plusieurs partenariats pour l'atteinte de ses objectifs

    Le Cameroun bénéficie du Round 9 «Sustaining TB control and empowering affected populations and communities in Cameroon». Ce projet couvre la période du 1er janvier 2011 au 31 décembre 2015. Le récipiendaire principal est le Ministre de la Santé. Les 4 sous-bénéficiaires sont la GIZ pour la TB dans les prisons et 3 ONG nationales28 pour la mise en œuvre des activités de plaidoyer, communication et mobilisation sociale avec la participation des organisations de la société civile.
         
      L’Union Internationale de Lutte contre la Tuberculose et les Maladies Respiratoires (L’Union) fournit un appui technique de longue date au PNLT qui se concrétise par deux missions annuelles de son conseiller médical et par un suivi à distance. Ces visites incluent l’analyse et la validation des données nationales de l’année précédente, la gestion des médicaments et la supervision des régions. Depuis 2013, le Cameroun participe à l’étude multicentrique coordonnée par L’Union ayant pour objectif d’évaluer la tolérance et l’efficacité du schéma court de 2ème ligne (9 mois).
 
       Offre une assistance technique locale et finance un appui technique international au réseau des laboratoires.
     Le PNLT a signé une convention avec ce projet qui vise à faciliter l’accès au diagnostic de la TB multirésistante. Des équipements ont été donnés aux laboratoires de culture de Douala et Bamenda (MGIT, tests moléculaires) ainsi que des réactifs. FIND a fourni une assistance technique. La convention est valide jusqu’à la fin 2014.
   Deux projets sont en cours d’exécution. Le premier «ExTBCam» est un projet d’informatisation des données de laboratoire et de mise en réseau des acteurs impliqués dans le diagnostic et le traitement de la TB multirésistante: Centre Pasteur, Hopital Jamot, GTC (administrateur du réseau) et les unités régionales concernées. Ce projet a été confié à l’agence française MEDES par le département Stop–TB de l’OMS. Le projet est terminé mais en pratique, le système n’est pas encore fonctionnel.

Le projet « EPICAM » est un projet de surveillance de la tuberculose qui sera mis en œuvre dans une trentaine de CDT qui enregistrent des nombres élevés de malades ainsi que dans toutes les unités régionales et au GTC. Cet outil est en voie de conception avec l’Université de Yaoundé II et MEDES.
      
    

Interviennent dans la recherche active de la tuberculose  chez les enfants de 0 à 15 ans

      

Search